Knowledge Tour 2018, ELIUM tient ses promesses encore une fois !

par | Mai 24, 2018

COMPTE-RENDU

« Une transformation numérique ? On en prend pour 7 ans ! »    

Emmanuel VIVIER,  COFONDATEUR DU HUB INSTITUTE

Qui n’est pas en train de faire sa transformation digitale ?

                 En réalité, tout dépend des industries. Les plus impactés sont le secteur du retail et celui de la bancassurances. Mais, globalement, tout le monde s’y met. Une transformation, en timeline, c’est 7 ans allant du recrutement des ressources, en passant par le diagnostic, la validation du COMEX, cela nous fait déjà 4 ans. Viennent ensuite les conceptions générale, détaillée, les développements. Au bout de 5 ans, on commence à avoir un résultat tangible. 

               Mais tant qu’il n’y pas de sentiment d’urgence, cela n’avance pas. Un minimum d’envie est nécessaire et c’est à expliquer aux salairés car il est diffice de demander aux gens de courir s’ils ne savent même pas où aller. Oui, la transformation numérique, c’est évidemment de l’IT mais de l’humain évidemment :  comment collaborer, monter en compétences, appliquer de nouveaux comportements.

                Ainsi en réunion, on n’empile plus une brique à un SI déjà existant, on cherche d’abord à enlever quelque chose pour libérer du temps et de l’énergie.  Un axe de réussite : se mettre à la place des autres, à la place des clients.  

                   Faire de la place aussi à plus d’authenticité. Le département « Honnêté » aujourd’hui dans une entreprise, c’est le RSE. Demain, avec la fin de la production et distribution de masse, on ira vers du super « clean », transparent pour ne pas reproduire l’erreur industrielle qui a explosé Volkswagen. 


« OVH, c’est un TGV sur des sables mouvants »   

Mélanie MANTEL, Directrice du Développement Personnel chez OVH

                 OVH est confronté à une féroce concurrence : AWS, AZURE entre autres. Pour rester dans la course, nous avons besoin des meilleurs talents et les très bons développeurs sont très sollicités. Notre process de recrutement est donc internalisé et court. Ce sont 700 personnes en moyenne (âge moyen 31 ans) par an qui nous rejoignent. 

             Et pour assurer une cohésion à cette communauté OVH, on doit se connaître et se faire connaître. Nous communiquons ainsi sur un même référentiel (et « mindset », une culture commune) : chacun choisit un profil (exemple le n°9) et s’interroge sur comment développer une complémentarité avec un autre profil. Le PMO (Projet Management Officer) échangera avec le CMO (Chief Marketing Officer) qui échangera à son tour avec le profil n°2 etc…

           Nous avons aussi des « Labdays » (et un OVH lab aussi  ndlr) où des apporteurs d’idées se lancent, sans besoin de demander une autorisation : libérer le (potentiel créatif du) collaborateur, c’est la clé. Toute cette innovation s’intègre dans 60 projets en cours reposant sur un apport massif d’auto-formation, pas de e-learning mais la mise en place d’un partage efficace des connaissances et une attention toute particulière aux soft skills.

       OVH, c’est un écosystème non cloisonné : nous sommes convaincus des vertus de l’ Open source. OVH, c’est aussi une aventure initiée par Octave KLABA qui rejette toute structure pyramidale sclérosante. Le maximum de ligne hiérarchique, c’est 5. Pas plus.      

         Nos développeurs deviennent rapidement des managers : « mind the gap » car ce n’est pas évident. En partageant les expériences, les parcours, les succès mais aussi les difficultés, cela aide nos futurs managers et leur donne confiance pour aller vers l’excellence.

Préparer, Rédiger, Animer, Publier vos évènements (conférences, forums, réunions C(S)E)

 07 77 49 22 38

dcourtieu@riblet-durin-associes.fr

 

 

Du bleu avec du jaune : feu vert !  

Laure DEBOS,  Directrice Analytics, Research & Insights, Publicis Media France

                          Analytics, Research & Insights, c’est une équipe de 40 personnes environ et Publicis Media  est l’entité pilotant, de manière transverse, 5 agences média.  

                     Souvent, on vient me voir pour me parler de performance et du comment faire pour que, grâce à la fée DATA, la performance de mon questionneur s’améliore.  

                        Mais, finalement, le premier enjeu, c’est détecter les signaux faibles dans cet ensemble gigantesque de données qui demande de la consolidation et de l’homogénéisation. 

                   L’entreprise est quantifiée depuis longtemps. Cependant, les profils d’experts-data sont encore rares et donc chers. Et la clé est de trouver non seulement de bons profils mais surtout de les faire travailler ensemble Nous avons mis en place une formation dite « arc en ciel » où les membres de notre équipe sont qualifiés d’emblée par des codes couleurs (pour la signification des couleurs, le médiatique et passionnant Michel Pastoureau ndlr). Ainsi, dès la première rencontre, on sait à quel type de profil appartient tel ou tel membre. 

                  Par exemple, pour un métier artistique/intuitif comme le planning strategist (sa fonction est de cibler le moment idoine pour s’adresser aux consommateurs) la couleur est le jaune : extraverti, sensitif alors que le data scientist est davantage bleu, plus introverti, cérébral.  Toute échange intègre maintenant des codes couleurs.  Et ce qui manque, c’est du vert , des profils hybrides, du jaune mélangé au bleu.

 

TROIS conseils pour piloter une entreprise QUANTIFIE

– La data est l’affaire de tous. Un moyen de plus, presque une fonction support

– Stop à l’usine à fantasme sur la fée DATA, on ne répond pas à une question. On fournit un moyen  en laissant encore une place à l’intuition

– Le mixage de profils est indispensable

LA DATA, BOITE NOIR ET OR NOIR


 Denis 

 

 

 


Knowledge Tour 2018, ELIUM tient ses promesses encore une fois !

Ma longue expérience des outils informatiques (douze ans d’intégration, de gestion de projets, de MEP, de TMA) et le marketing des éditeurs (tout est propre, coloré sur papier numérique glacé, un logiciel qui s’inscrit « nativement » dans un Système d’Information : mais demande-ton l’avis des intégrateurs !) me rendent naturellement méfiant.

Chez ELIUM, c’est propre, étudié, bien packagé. Travail de pro. Alors, où se trouve le « glitch »? Un marché très concurrentiel ? Oui. Une mise en application demandant du temps ? Oui. Ce n’est pas un énième écran tableau de bord, c’est plus subtil et disruptif.
Et force est de constater qu’ELIUM s’en sort plutôt bien pour le démontre l’édition 2018 où nous avons pris note de trois témoignages

En savoir plus...

Dialogue social : les jeux sont loins d’être fait ! (table-ronde Fondation Jean Jaurès 17 avril 2018)

RD& était dans la salle, clavier en main (1). Nous commencerons par les témoignages deux entreprises pour le moins connues : KORIAN (côté DRH), et SEPHORA (côté OS) pour finir par le plaidoyer du trio de tête BERGER (CFDT) +BERILLE (UNSA) + LOUIS (CFTC) suite à leur tribune publiée dans Libération du 12 de ce mois.

http://www.liberation.fr/debats/2018/04/12/des-reformes-mais-surtout-plus-de-democratie-sociale_1642974

Timing de pro !

En savoir plus...

Les 20 ans de l’Observatoire Des Cadres : le cadre est bien posé

20 ans d’exploration et de réflexions par L’Observatoire Des Cadres. Le paysage s’est inévitablement transformé jusqu’à, tout dernièrement, la fusion AGIRC-ARCO (1). Le cadre n’encadre plus que son portable, ce dernier prennant son autonomie à coup d‘IA ! La secrétaire a disparu. Le millenial, senior en devenir, n’entend plus travailler (quel vilain mot archaïque !) comme son « daron ». Il collabore en pleine « coolitude » sur des projets en « slasheurs » agile et habile.

Retour sur le colloque de l’ODC (sponsor : CDFT) qui s’est tenu à la Bourse du Travail le 21 de ce mois. Le compte-rendu ci-dessous (re)prend en compte les exposés des différents intervenants (lien ici) et échanges

En savoir plus...

Les entretiens IMAGINAIRES

CALENDRIER EVENEMENTS : salons, colloques, tables rondes & grands rassemblements (FO, FO Com, CFDT et autres)

En savoir plus...