Les Relais 2017 du dialogue social et de la formation organisés par Miroir Social

par | Nov 23, 2017

                      A dire vrai, je m’étais rendu ce matin aux excellentes rencontres organisées par Miroir Social pour ouïr la tête d’affiche à savoir Jean-Emmanuel Ray, Professeur à l’Ecole de droit de la Sorbonne, auteur notamment du renommé ouvrage Droit du travail : droit vivant.

                     Déjà rencontré en 1997 (un autre millénaire mais après JC), certains traits de l’exposé – en deux parties – n’ont pas changé et c’est heureux. En fin Renard, ses réflexions reflètent toujours aussi bien un certain monde du travail contemporain : celui du précariat-numérique-disruptif-je travaille quand je veux et souvent quand je peux.

                         Un universitaire avec les pieds sur terre. Précieux.

GRAND UN

 

Je vous parle d’un temps

                   « Chaque année, j’ai devant moi un public hyperprivilégié d‘étudiants. Prenez note, on y piochera les DRH de demain. J’ai plus précisément en face de moi des pommes MacBookAir et non plus des individus sauf quand je suis interpellé pour une erreur minime de date d’un arrêt car ils vérifient tout à travers Wikipedia puis les revues en ligne.  Les bibliothèques ne les voient plus »

Au bout du téléphone

                  « Le télétravail ? Ben oui, c’est normal. Le droit à la déconnexion ? Ils me regardent : t’es pas mon père, pas ma mère…Tu me parles de déconnexion du mail. Mais je suis sur cinq réseaux sociaux. Alors, retourne à ton livre » 

700 millions de Chinois et moi et moi et moi

                   « Ils n’ont aucun surmoi idéologique. Ils sont dans la pragmatisme. « Est-ce que çà marche ? » est la question primordiale et ils veulent plusieurs vies dans leur vie. Le CDI, ce n’est pas le Graal pour eux et les insoumis, à leurs yeux, sont ceux qui refusent le salariat »

 

 

 

 

GRAND DEUX

 

A la recherche du sociétal

                      Moins de dénominateurs communs pour animer une large communauté du travail. L’évolution de la négociation collective en est un des marqueurs. 

1982, l’année clé : l’accord dérogeant à la loi.    

2004,  acte II : dérogation aussi à la branche.  

2017 : acte III, la convention collective désormais perçue comme un truc de vieux signé par des vieux.

GAME (copyright J-E.R) ou « les jeux ne sont pas encore faits mais rien ne va plus » ? 

                     GAME pour Garanties Au Moins Equivalentes comme explicitées par l’article L 2253-1 du CT qui invite à tout négocier de gré à gré : par exemple, suppression d’une prime contre la possibilité de prendre son après-midi etc…La NAO à la papa, c’était de cocher les cases en suivant la procédure.

                   Le vertige de la liberté contractuelle saisit désormais tous les acteurs du dialogue social, OS en première ligne.


Références : 1982, Ordre public dérogatoire de l’ordonnance n° 82-41 du 16 janvier 1982  –>  2004, Loi sur le dialogue social (n° 2004-391, du 4.5.04) –> 2017, article L2253 – 1 CT :

« ( …) Dans les matières énumérées au 1° à 13°, les stipulations de la convention de branche prévalent sur la convention d’entreprise conclue antérieurement ou postérieurement à la date d’entrée en vigueur de la convention de branche, sauf lorsque la convention d’entreprise assure des garanties au moins équivalentes (…) « 

 


Knowledge Tour 2018, ELIUM tient ses promesses encore une fois !

Ma longue expérience des outils informatiques (douze ans d’intégration, de gestion de projets, de MEP, de TMA) et le marketing des éditeurs (tout est propre, coloré sur papier numérique glacé, un logiciel qui s’inscrit « nativement » dans un Système d’Information : mais demande-ton l’avis des intégrateurs !) me rendent naturellement méfiant.

Chez ELIUM, c’est propre, étudié, bien packagé. Travail de pro. Alors, où se trouve le « glitch »? Un marché très concurrentiel ? Oui. Une mise en application demandant du temps ? Oui. Ce n’est pas un énième écran tableau de bord, c’est plus subtil et disruptif.
Et force est de constater qu’ELIUM s’en sort plutôt bien pour le démontre l’édition 2018 où nous avons pris note de trois témoignages

En savoir plus...

Dialogue social : les jeux sont loins d’être fait ! (table-ronde Fondation Jean Jaurès 17 avril 2018)

RD& était dans la salle, clavier en main (1). Nous commencerons par les témoignages deux entreprises pour le moins connues : KORIAN (côté DRH), et SEPHORA (côté OS) pour finir par le plaidoyer du trio de tête BERGER (CFDT) +BERILLE (UNSA) + LOUIS (CFTC) suite à leur tribune publiée dans Libération du 12 de ce mois.

http://www.liberation.fr/debats/2018/04/12/des-reformes-mais-surtout-plus-de-democratie-sociale_1642974

Timing de pro !

En savoir plus...

Les 20 ans de l’Observatoire Des Cadres : le cadre est bien posé

20 ans d’exploration et de réflexions par L’Observatoire Des Cadres. Le paysage s’est inévitablement transformé jusqu’à, tout dernièrement, la fusion AGIRC-ARCO (1). Le cadre n’encadre plus que son portable, ce dernier prennant son autonomie à coup d‘IA ! La secrétaire a disparu. Le millenial, senior en devenir, n’entend plus travailler (quel vilain mot archaïque !) comme son « daron ». Il collabore en pleine « coolitude » sur des projets en « slasheurs » agile et habile.

Retour sur le colloque de l’ODC (sponsor : CDFT) qui s’est tenu à la Bourse du Travail le 21 de ce mois. Le compte-rendu ci-dessous (re)prend en compte les exposés des différents intervenants (lien ici) et échanges

En savoir plus...

Les entretiens IMAGINAIRES

CALENDRIER EVENEMENTS : salons, colloques, tables rondes & grands rassemblements (FO, FO Com, CFDT et autres)

En savoir plus...