SALONS, TABLES RONDES, COLLOQUES, GRANDS RASSEMBLEMENTS à couvrir ?

Nous sommes là !

Contactez-nous (07 77 49 22 38, dcourtieu@riblet-durin-associes.fr) si vous souhaitez être assisté dans la préparation de votre évènementiel syndical, social ou sociétal (devis sur demande) ou tout simplement pour que nous y venions (périmètre Paris, petite couronne uniquement et sous réserve en termes d’agenda) 

La SNCF change de DRH à la veille d’une année cruciale sur le plan social  (Les Echos 22 DECEMBRE 2017)

Lettre de mission Rapport Spinetta (12 OCTOBRE 2017), copie à rendre en janvier 2018


Xavier MOULINS, DRH Eurotunnel

« Avec les OS, en partageant les mêmes infos, on fait le pari d’arriver aux mêmes conclusions »

« Chez nous, on ne parle pas de cogestion mais de co-construction »

« Reconnaissance des efforts faits sur la durée par un partage des fruits de la croissance, partage économiquement supportable »


Marianne LEROUGE, Responsable nationale CSC Transcom Belgique

« La pyramide des âges a été utilisée pour faire des économies mais l’exercice a ses limites »

« On assiste à un nettoyage de l’ancienne culture cheminote. Il est demandé aux cadres de renoncer à leur statut et de devenir contractuel, ce nouvel emballage étant jugé plus sexy. Les statuaires sont (mal)vus comme des archaïques »

« Pour les conducteurs de train, un préavis d’un an a été instauré car, dégoutés par les évolutions actuelles, ils vont de plus en plus vers le secteur privé »

« Nous avons à travailler aussi sur le thème du dumping social dans les filiales de l’entreprise : nous n’en voulons pas pour les cheminots belges et français » 


 

 

 

 


Didier PORTE, Secrétaire confédéral chargé du secteur juridique CE

« Un salon organisé par FO sur les CE ? Pas une connotation commerciale ! »


Pascal PAVAGEAU, Secrétaire Confédéral chargé du secteur Economie

« La mutualisation des moyens, c’est une équation permanente. Au final, on arrive à 1+1+1=1.  A chaque baisse de moyens, l’interpro est impacté : on ira y prendre les 5 heures qui viendront en moins, au niveau des UD »

« Moins de spécificités, moins de temps disponible,  on va devenir des représentants du personnel ! C’est l’objectif caché de la réforme»

«  Le CICE, ce sont 67 milliards d’euros distribués dans les entreprises. Notre revendication fédérale : on veut une traçabilité. Qu’est-ce que votre employeur en fait concrètement. En parallèle, l’année 2017 marque un record de dividendes !! En matière d’emploi, rien. Investissements ? Peu ! »

« Les ASC ne sont pas là pour donner du pouvoir d’achat ! Le pouvoir d’achat, c’est le salaire ! »

« Les OS sont mortelles ? Elles sont fragiles, fragilisées et attaquées de manière insidieuse »

 


 SOURCE : Salon CE organisé par FO le 07 NOVEMBRE 2017

 

 

 

 


Pascal PAVAGEAU, Secrétaire Confédéral FO en charge du secteur économique

« 36 000 accords en moyenne en France, signés à 90% par FO, c’est honnête. Comme quoi, la négociation çà fonctionne bien actuellement en France »

«Plus de 93% de travailleurs sont couverts par une CCN ou un statut : voilà un très beau résultat »

« Mais quand vous cassez le niveau branche et c’est une tendance depuis plusieurs années, vous dévitalisez la négociation au niveau de l’entreprise et vous détruisez à terme la protection des salariés à travers la disparition de la convention collective».

« Individualiser globalement l’ensemble du droit, voilà la menace »

«Chez FO, nous ne sommes pas des financiers, d’où une méfiance naturelle sur le levier de l’actionnariat salarié. Nous ne sommes pas non plus favorables à la co-décision »

« L’organisation du travail, on ne s’est pas encore penché à fond sur la question. Mais les conditions de travail découlent mécaniquement de l’organisation. C’est un sujet prioritaire désormais »

« Le monde n’a pas démarré en avril 2017. Alors si en plus, vous vous envolez allègrement vers Jupiter, vous risquez de vous retrouver sur Pluton très éloigné pour le coup de la Terre. Dans jupitérien, il y a terrien et comptez sur FO pour le ramener sur terre… »


 Stéphane RICHARD, PDG d’Orange

« La première fonction d’un syndicat, c’est la protection des individus au travail »

« De quel patron parle-t-on ? Patron propriétaire ou patron gestionnaire temporaire comme votre serviteur »

« 75% d’actionnariat dilué chez Orange avec deux grands actionnaires : l’Etat et les salariés dotés de 8,5% des droits de vote pour ces derniers. Ce n’est pas rien et l’actionnariat salarié, c’est une protection contre l’économie financière ! »

« Le plus grand risque d’un dirigeant c’est d’être coupé du réel et heureusement les syndicats portent des demandes du terrain »

« Je suis bien conscient que parfois quand je viens sur le terrain, on refait la peinture ! »

«  La banque sur Orange c’est un pari »

« Bon ou mauvais, les syndicats et les patrons sont un peu des deux. Cette imperfection humaine peut s’atténuer dans l’écoute et le partage »


SOURCE : Table-ronde « LA PLACE DU SYNDICAT DANS L’ENTREPRISE » au siège confédéral de FO, 20 OCTOBRE 2017


Laurent BERGER, Secrétaire Général de la CFDT

« Que la richesse produite soit répartie justement ! Même une étude du FMI le dit »

« Pas d’action publique efficace sans reconnaissane des agents »

« Je n’ai pas de nostalgie pour les 30 glorieuses. C’était vivre dans une société autoritaire et sexiste »

« Quand une infermière est rappellée quatre fois de son domicile par semaine à cause d’une organisation du  travail défectueuse, ce n’est acceptable »

« Quand on croit au dialogue social, on ne renforce pas le pouvoir des patrons dans les petites entreprises » 

«  Nous avons affaire à un gouvernement dogmatique : d’abord la croissance économique puis le progrès social. Quelle absurdité ! »

«  Vous le gouvernement, vous avez interet à être au rendez-vous sur la suite »

«  Les grandes organisations patronales ne représent pas tout le patronat »

« Le prochain grand rendez-vous, ce sont les élections dans le fonction publique de décembre 2018 »

«  Accueillir davantage les freelance même quand ils ne sont pas salariés »



SOURCE : RASSEMBLEMENT (FESTIF) de la CFDT, PARIS, 03 OCTOBRE 2017