L'EDITO

C e n’est pas la peur du vide mais celle de l’inconnu. Avec cependant une date limite fixée à fin 2019 (1), il reste encore de la marge. Et si les nouvelles règles venant d’en haut sont désormais connues dans les grandes lignes (2), certains décrets sont encore dans les tiroirs du ministère.  

                    Moment idéal pour faire une remontée du terrain et…moment saisi par Miroir Social avec son atelier du 28 septembre 2017 intitulé « Quels retours d’expérience du CE et du CHSCT d’aujourd’hui pour ne pas se perdre dans le CSE de demain ? »      

Parole aux opérationnels de General Electric Medical Systems et Bouygues Telecom.

(lire la suite…)

T

ORDONNANCES TRAVAIL XXL

Cinq ordonnances. Cinq textes attendus, redoutés, décriés ou applaudis. 85 articles et les 115 décrets à venir.

             Dispositions ayant fait l’objet sans doute d’une pesée au trébuchet avec cette signature désormais inimitable du « en même temps » (plafonnement indemnités et augmentation des indemnités légales). 

                      Le jeu de cartes est rebattu et il s’agit plus que jamais de défendre ses convictions en recherchant, in fine, un équilibre.

L’analyse de Maître Boulanger

ACTUALITÉS

Vers une BDES nationale et intersectorielle « OPEN DATA » 

                   « Les conventions et accords de branche, de groupe, interentreprises, d’entreprise et d’établissement sont rendus publics et versés dans une base de données nationale, dont le contenu est publié en ligne dans un standard ouvert aisément réutilisable » Article L2231-5-1 Code du travail. 

                        Avec une disposition transitoire : « Les accords conclus entre le 1er septembre 2017 et le 1er octobre 2018 sont publiés dans une version anonyme (sans les noms et prénoms des négociateurs et des signataires) ». Décret n° 2017-752 du 3 mai 2017 relatif à la publicité des accords collectifs, article 2. 

                       

                   

                 


Une approche globale et positive

               RIBLET-DURIN & Associés  vise à insuffler une dynamique nouvelle des entreprises et des institutions dans le sens de la performance, en mettant en place une stratégie globale positive à partir de la prévention des risques sur la santé des personnels au travail – risques psycho-sociaux, environnementaux, techniques et juridiques.

                  RIBLET-DURIN & Associés aborde ainsi la prévention d’une nouvelle manière: celle-ci n’est plus vue comme la minimisation ou la simple gestion d’un risque (attitude défensive), mais comme la mise en place d’une dynamique nouvelle (attitude offensive) associant la gestion des risques à la santé au travail et à la recherche d’une performance accrue.

  Cette dynamique porte non seulement sur les ressources internes mais peut aussi concerner les partenaires de l’entreprise ou de l’institution.


L'ALBUM

Au hasard des lectures, on découvre des perles rares et on vous fait partager

SMACS, HENRY, VAUDOU, TIERS-LIEUX, NEET, ZHC, KAROCHI, PRECARIAT, RUISSELLEMENT, GHOSTING